Skip to content


Internet Cognitif : L’être humain et sa mémoire

cognition02Avez-vous idée du nombre d’informations qu’un homme normalement constitué peut emmagasiner ?

Vous pouvez imaginer que le nombre d’informations est énorme, mais il faut quand même que j’essaye de vous en donner une modeste idée.

Par exemple, que savez-vous sur la France ?

Lorsque j’évoque ce mot qui est le nom d’un pays, vous avez immédiatement à l’esprit une « image mentale ».

Cette image mentale peut-être par exemple la carte de notre pays, une image de notre capitale, un hymne national, une photographie des membres de notre gouvernement, celles de certains de nos habitants les plus populaires, les logos de nos entreprises les plus importantes, notre bourse, nos monuments, nos zones touristiques, celles qui le sont moins, la verte campagne normande où les rochers calcaires de la Provence, nos produits régionaux, l’herbe verte, le sable d’une plage,…

Mais la France c’est encore bien plus que cela, c’est 65 millions d’habitants, un produit intérieur brut de 2 milliards 865 Millions de dollars, une superficie de 675 417 Km2, 37 millions d’électeurs ayant voté, 356 000 artisans du bâtiment,…

Autant de personnes et de personnalités différentes et variées, habillées de façon différente, à la morphologie différente, à une opinion changeante, à l’état d’esprit changeant,…

Oui un modeste pays comme la France c’est tout cela est même plus. Pourtant lorsque j’ai évoqué le nom de ce pays une seule image mentale s’est imposée à votre esprit. Pourquoi ?…

Tout simplement parce que vous êtes mentalement en face de la même problématique que Google.

Comme ce moteur de recherche vous avez indexé dans votre mémoire (dont les scientifiques n’ont pas encore défini les limites) un énorme paquet d’information concernant la France (comme Google concernant l’Internet). Mais lorsque nous recherchez dans votre mémoire les informations concernant ce pays elles vous arrivent classées dans un ordre que vous avez défini vous-même inconsciemment comme efficace.

Pourtant vous possédez dans votre esprit (rangé quelque part) la totalité des nombreuses informations que vous avez pu rencontrer dans votre vie concernant la France. Mais il vous est impossible (comme un moteur de recherche) de consulter la totalité de ces informations de façon immédiate.

Mais ce n’est pas tout, comme Google vous avez au départ un autre problème qui est celui d’arriver à indexer toutes ces informations éparses afin de pouvoir les retrouver lors d’une recherche.

Imaginez que vous deviez ranger dans un disque dur infini la totalité des informations que vous rencontrez chaque jour. Comme sur votre ordinateur pour être sûr de retrouver de façon rapide la bonne information il va falloir créer des dossiers et des sous dossiers pour classer tout cela. Ces dossiers et sous dossiers doivent vous permettre de ranger les informations mais aussi de pouvoir les retrouver quand vous en aurez besoin.

S’intéresser aux processus cognitifs concernant la mémoire humaine est pertinent pour un créateur de site internet sur plusieurs points :

  • Pour savoir comment devenir mentalement un « favori » dans l’esprit de vos visiteurs.
    La mise en favori dans le navigateur n’étant pas vraiment facile à susciter sans paraître agressif, ou est loin d’être la panacée pour s’assurer que votre visiteur va réellement revenir.
  • Pour savoir comment bien indexer les informations de votre site dans la mémoire de votre visiteur.
    En effet si vos informations (votre offre) sont mal indexées votre visiteur les situera sur la troisième ou dixième page de son Google mental ou pourra bel est bien oublier comment les retrouver dans sa Mémoire à Long Terme.

A suivre…

A voir sur le même sujet :

Rubriques : Cognition, Marketing, Stratégie.

Mots clefs : , , .


One Response

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

Continuing the Discussion

  1. Internet Cognitif : L’être humain a tendance à simplifier les choses selon le contexte. – ECOMblog.Fr linked to this post on 12 juillet 2010

    […] Comme je vous l’ai déjà dit l’individu se conduit en général comme un cartographe qui extrait les limites de sa carte selon la demande. Si vous parlez de la France il va sortir une carte dessinant les contours du pays. […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.

*



'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]