Skip to content


Bonne et heureuse année 2010

2010Je sais que je suis un peu en retard mais on peut (parait-il) souhaiter « bonne année » pendant tout le mois de Janvier. Donc pour commencer cet article :
Bonne et heureuse (je devrais dire fructueuse^^) année 2010.

On peu dire que tout le monde attendait avec impatience la fin de 2009 et son manque de visibilité pour aborder ce début d’année avec peut-être encore moins de visibilité que l’année dernière.

Tout le monde est d’accord pour dire pourtant qu’aujourd’hui nous pouvons observer des signes ténus annoncant l’amorce d’une probable reprise (notez bien toutes les précautions sémantiques ^^).

Des emplois qui se détruisent moins vite, des chiffres malgré tout dans le positif (par rapport a 2008) et des reprises molles de fusions et acquisitions. Autant de signes dopant la bourse  en se début d’année pourtant normalement dévolue à une gueule de bois due au scandale (enfin c’est ce que l’on a entendu toute l’année) créé par les bonus de nos banquiers et traders (Bon personnellement, ces bonus ne m’empêchent pas de dormir).

Toute cette euphorie de l’année nouvelle qui pourrait nous faire oublier qu’en fait les crédits « Subprimes » n’ont pas été soldé (ben, non) et que cette crise à bel et bien été créée par les énormes défaillances des systèmes de « notation/vérification/audit/supervision » qui n’ont pas vu venir cette crise ou les errement de Bernard Madoff (personnellement, la je ne dors pas bien). Bref…

Ce blog, n’est en rien une tribune politique, et je déteste voir la vie en noir dont je m’en tiendrai au consensuel : « Tout va aller bien, mais gardez l’oeuil ouvert malgré tout ».

Pour ceux qui veulent faire plus de prospective sur l’année ou la décénie à venir je vous conseille d’aller voir madame Irma ou à la limite Nathalie Kosciusko-Morizet si vous arrivez a comprendre ce qu’elle veut dire (je l’avoue personellement j’ai du mal à savoir de quoi elle parle).

Moi je vais en rester à deux constatations :

  1. En 2010 le e-commerce devrait encore une fois afficher une progression insolente.
  2. En 2010 nous allont assister à encore plus de professionnalisation sur ce secteur.

Le temps des pionniers est en train de s’achever et ceux qui tirent aujourd’hui leur épingle du jeu en étant réellement créateur de valeur créent chaque jour de nouvelles règles qui vont au final faire reculer la créativité brouillone des débuts d’internet.

Néanmoins si l’on veut que le secteur avance il va falloir devenir un peu plus créatif. Comme le disait Auguste Detoeuf dans Barenton Confiseur (une de mes lecture de ce début d’année) :

Il n’y a de certain que le passé. Mais on ne travaille qu’avec l’avenir

Bonne année 😉


Rubriques : Actualité, Humeur.

Mots clefs : , , .


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.

*



'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]