Skip to content


Les Ateliers Entrepreneurs de Michel de Guilhermier : Les leçons magistrales d’un serial entrepreneur

J’ai eu l’occasion il y à quelques jours de participer à l’un des Ateliers Entrepreneur de Michel de Guilhermier. Journée passionnante a plusieurs points de vue donc je vais faire ici un compte rendu.

Vous allez voir que ce compte rendu devrais fortement vous donner l’envie de participer aux prochaines sessions car c’est vraiment une expérience à faire pour vous mettre les idées en place vis a vis de votre business.

Comme dans quelques mois je dois moi même mettre en place un type d’événement similaire avec des entrepreneurs voulant s’informer sur le web afin de recruter mes clients, cette journée avait pour moi de la valeur à plus d’un titre.

Première impression : Pas de show a l’américaine, mais…

En lisant les généreux écrits de Michel sur son blog, vu sa propension à utiliser des termes anglo-saxons et vu l’enthousiasme des feedback positifs des premiers participants, je m’attendais un peu à une « Conférence/Show » à l’Américaine.

Vous savez, ces conférences commençant doucement et allant crescendo, ou un « orateur/performer » chauffe sa salle jusqu’à une apothéose finale ou chaque participant ressort dopé à fond par la vérité de son message et une ambiance survoltée. Comme ces présentations d’Apple ou Steeve Jobs (dont Michel est totalement Fan) déchaîne la foule avec son fameux « One more thing ».

Pour avoir déjà participé moi-même à ce type de conférence je sais combien le message donné à la foule est légérement simplifié afin de laisser place au spectacle. Mais il faut avouer qu’il est toujours excitant de participer a ce type de conférence ayant un effet bénéfique sur son moral et son égo.

Michel ne se met pas dans la peau du « performer » galvanisant les foules même si ses succès de « serial entrepreneur » pourraient facilement lui en donner l’aura.

Michel est abordable, disponible, écoute son auditoire avant de lui répondre avec un tutoiement de rigueur (qui je l’avoue me met un peu mal à l’aise*). Pouvoir ainsi discuter a cœur ouvert avec un homme d’un tel niveau d’expérience est un privilège réellement rare.

D’autant plus rare pour un cancre autodidacte comme moi entouré de participants sortant en majorité de grandes écoles ou de très grandes entreprises.

Deuxième impression : Le Powerpoint est moche, mais…

« Mon dieu, qu’est-ce que ce powerpoint est moche ? »  me dit-je,  en regardant la projection du premier slide. Textes jaunes sur fond bleu basique, pas de photos ou d’élément graphiques affriolant tel que l’on pourrait les trouver dans les présentations  faites dans les grandes entreprises. C’est sûr la valeur ajoutée de cette journée ne se trouve pas dans ce support même si le contenu est intéressant.

Intéressant mais pas trop nouveau pour moi qui connait la plupart des basiques évoqués et approuve l’approche clientéliste de Michel vis à vis du business.

La surprise vient en fait de quelque chose de bien plus essentiel que la présentation des « slides » ou des concepts fondateurs de l’entreprise martelés par Michel.

La surprise vient du fait qu’un bon nombre d’idées reçues ou de théories qui paraissent logique et brillantes exposées par des organismes et apprentis entrepreneur (dont je fait partie) sont en fait des conneries.

Si quelqu’un d’autre que Michel me l’avait dit, je ne l’aurait pas cru. Mais connaissant l’expérience du bonhomme je l’avoue j’ai découvert la création et la vie d’une entreprise sous un angle que je n’aurais pu imaginer.

Mais avant de faire le « tour du propriétaire » des idées fausses laissez moi vous parler de l’autre élément extrêmement profitable de cette journée qu’est la rencontre avec les autres entrepreneurs.

Troisième impression : J’adore les participants de cette journée et…

Par respect pour la réussite des activités des entrepreneurs présents je n’évoquerai pas la nature des projets de chacun. Mais laissez moi vous dire que ceux qui ont pris le risque de partager avec nous leur « business-model » (certains ont eu peur de le faire)  m’ont rassuré sur le fait qu’en France  nous avons des entrepreneurs plein de promesses.

Entre celui qui a 25 ans a déjà ouvert et planté deux entreprises et n’a pas peur de recommencer et celui qui viens juste de reprendre une activité en difficulté avec pour objectif de résister à l’apurement de son marché, mes camarades sont impressionnants de positivisme. Ils savent presque tous ou ils vont et n’ont pas peur de se retrousser les manches pour y arriver. Je suis fier d’avoir partagé cette journée avec eux.

Mais ce n’est pas tout. De part et d’autre les rencontres se font, les questions fusent et certains ont des réponses pertinentes en retour à offrir. Vous lâchez 12 entrepreneurs dans une salle pour un « brainstorming » constructif pour tous.

Au milieu de cette discussion Michel prend pleinement sa place en arbitre des possibles, sachant diriger naturellement chacun vers la stratégie la plus efficace. En quelques heures votre projet avance bien plus qu’en de nombreuses semaines de réflexion solitaire.

Si Michel s’était contenté de la présentation spectacle citée plus haut cet atelier aurait perdu au moins la moitié de sa valeur. Si Michel nous avait imposé un monologue spectaculaire et réglé comme une horloge il n’aurait pu être (comme lors de cette journée) à l’écoute de nos questions et toujours prêt a leur donner une réponse personnalisée.

Lors de cette journée j’ai pu m’apercevoir que Michel était sans aucun doute en train de réfléchir au moyen de transformer ces quelques rares Ateliers Entrepreneurs en un business à long terme#. Il a raison car grâce a l’essor d’internet et le développement de l’entreprise en France je pense qu’il y a une vraie demande pour des formations de ce type.

L’Atelier Entrepreneur de Michel est une véritable source de vie pour vos activité dans un désert fait de certitudes  officielle et « langue de bois » . Un starter capable de porter en toute vérité les entrepreneurs vers un projet crédible et maîtrisé.

Impression finale : Grâce a Michel je suis enfin paré pour créer et faire vivre une entreprise !

Par respect pour le travail de Michel je ne vais pas dévoiler tout ce que j’ai appris lors de cette journée bien remplie, mais, je vais quand même (comme promis plus haut) vous parler de quelques unes des idées reçues qui ne passerons pas  l’hiver dans ma tête :

  • La première chose dont une entreprise a besoin c’est…. des clients.
    Vous pouvez avoir une idée, un dossier qui tiens le coup, des produits innovant performant ou bons marché, des financement importants que cela ne sert a rien si vous n’avez pas suffisamment de clients pour faire vivre votre entreprise. Si vous ne répondez pas à une demande existante d’un nombre suffisant de clients vous pouvez avoir le meilleur et plus joli business au monde qu’une place est réservé pour votre entreprise au cimetière.

    Bon ça tout le monde le sait, mais a force d’avoir le nez dans le guidon on l’oublie très vite. On se met a rêver de produits sophistiqués, d’image de marque et de stratégie du luxe un peu méprisante avec la clientèle, avant même de s’assurer que l’on possède déjà la connaissance de la base de son business qu’est sa clientèle.

  • La plus grande richesse de votre entreprise n’est pas l’argent qu’elle a en caisse.
    C’est votre connaissance ! Connaissance des clients, connaissances du marché, connaissance de ce qui marche et de ce qui ne marche pas, connaissance des produits,… Certes cette connaissance peut paraître intangible, mais c’est elle qui représente la véritable valeur de votre entreprise.
  • Votre grande idée ne vaut rien et vous n’avez pas nécessairement besoin d’en trouver une.
    Rapellez-vous comme tout le monde est à la recherche d’une idée et comment après de longues nuits de réflexion vous avez enfin trouvé la votre. Une fois trouvé cette idée, vous voici paranoïaque, vous méfiant de tout le monde, protégeant cette idée comme si elle était la plus grande richesse que vous pouvez avoir.
    Si votre idée est vraiment bonne et rentable, ne vous faites pas d’illusion elle sera copiée et parfois améliorée très rapidement.

    En fait votre grande idée ne vaut rien si vous ne savez pas comment l’exploiter. Si vous n’avez pas le savoir faire pour la rentabiliser. Savoir faire, vos concurrents ne peuvent pas le copier.

    De même si c’est vous qui copiez l’idée dans un marché concurrentiel vous pouvez tout a fait l’exploiter bien mieux que vos confrères et savoir la rendre infiniment plus profitable que les autres.

  • Le meilleur des Business-plan ne sert à rien.
    Je me rappelle du blanc dans l’assistance lorsqu’un participant a dit qu’il possédais une ébauche de  business-plan de 150 pages. Non seulement personne ne lira un tel document mais en plus selon Michel (et je suis porté à le croire) ce document n’est pas en mesure de convaincre qui que ce soit de participer (financièrement ou pas) à votre aventure.

    Car le meilleur des business-plan ne vaut rien si il n’est pas présenté par un bon vendeur. La personnalité du porteur du projet serait selon Michel le plus décisif des facteur pour convaincre les investisseurs. Quelques chiffres donnés sur une ou deux pages peuvent suffire si vous possèdez la volonté et le charisme capable de démontrer que vous savez être motivé et adaptable afin d’assurer la rentabilité de votre entreprise.

    Michel n’a pas parlé de ce point mais, de fait, cette vérité discalifie un bon nombre de porteurs de projets. Néanmoins bonne nouvelle il semble que le niveau d’étude ne soit pas pris en compte dans ce calcul.

Je pourrais continuer comme cela longtemps, mais comme je vous l’ai dit, si vous voulez tout savoir, je vous conseille fortement de réserver une des prochaine date des Ateliers Entrepreneurs pour bénéficier vous même de tous les enseignement de cette précieuse formation.

Merci infiniment Michel pour cette journée formidable !

(*) Je fait partie des gens qui ont beaucoup de mal à passer au tutoiement immédiat.
(#) Je pense connaissant le bonhomme que son objectif premier est de pérenniser ce type d’atelier et non de gagner de l’argent sur le dos des entrepreneurs.

Rubriques : Business, Evenement, Stratégie.

Mots clefs : , , , , , , .


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Good Luck Ecommerce says

    Merci pour ce compte rendu.
    C’est une journée qui donne envie d’entreprendre ?

    J’adore celle là : votre grande idée ne vaut rien et vous n’avez pas nécessairement besoin d’en trouver une.
    Les idées d’entreprise sont nécessaire mais c’est sûr qu’il ne faut pas compter que sur une idée origiale.

  2. Érik NICOLAS says

    @Good Luck Ecommerce

    Hoooh oui, … cela donne envie et les clefs pour entreprendre.

    Je dirais même pour moi que cela a détruit certaines résistances psychologiques qui m’empêchaient d’avancer.

  3. Benoit says

    Hello, le lien vers le site Ateliers Entrepreneurs comporte un http en trop 😉
    Sinon je trouve que ton article est assez motivant et me donne envi de participé au prochain atelier :)

  4. antoine grillon says

    Très bon résumé de cette journée et ne peux qu’aller dans ton sens. Cette journée a également eu le même effet sur certaines résistances psychologiques qui me bloquaient.

    A recommander à tout entrepreneur en herbe! Il serait intéressant d’organiser quelques rencontres avec les différents partenaires d’ailleurs, n’ayant pas eu forcément le temps de parler avec beaucoup de monde, notamment toi.

    Antoine (le petit jeune ;-))

  5. Érik NICOLAS says

    @Benoit Merci, lien modifié.

    @Antoine Très bonne idée, on planifie un petit RDV un de ces jours 😉

Continuing the Discussion

  1. Les tweets qui mentionnent Les Ateliers Entrepreneurs de Michel de Guilhermier : Les leçons magistrales d’un serial entrepreneur – ECOMblog.Fr -- Topsy.com linked to this post on 20 mai 2010

    […] Ce billet était mentionné sur Twitter par antoine grillon et Erik NICOLAS, Erik NICOLAS. Erik NICOLAS a dit: ECOMblog.fr Les Ateliers Entrepreneurs de Michel de Guilhermier : Les leçons magistrales d'un serial entrepreneur http://bit.ly/dr85oN […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.

*



'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]