Skip to content


[Parole de référenceur] Alexandre Villeneuve pour un référencement certifié efficace

Je vous propose aujourd’hui de découvrir l’interview d’Alexandre Villeneuve référenceur Parisien, propriétaire du fameux « Blog Référencement pour les (pas trop) Nuls ».

Il est également président du « SEO Camp », association qui met en place une certification autour des activités du référencement. Les premiers certifiés CESEO le sont depuis le 17 avril. Croyez-moi, la mise en place d’une telle certification est une bénédiction pour ce métier.

Cette association organise également des événements, tel que des apéros partout en france ou le séminaire SEO Campus sur 2 jours.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter (nom, activité, zone géographique) ?

« Bonjour, Erik, je m’appelle Alexandre Villeneuve, je suis consultant référencement sur Paris et président de l’association du référencement SEO Camp. »

En quoi consiste le métier de référenceur aujourd’hui ?

« Pour faire simple, le métier de référenceur consiste à rendre naturellement visible un site sur les moteurs de recherche.

Pour cela, le référenceur utilise traditionnellement 3 leviers :

  • Structure (technique) : Le site est bien lisible techniquement par les moteurs
  • Contenu (éditorial) : Les mots-clés du site correspondent à ce que recherche les internautes
  • Popularité (linking) : Le site reçoit des liens venants d’autres sites

Concrètement, cette « Trinité du référenceur » est plus difficile à exprimer.
En effet, selon la taille du site, la concurrence, les enjeux financiers…, le travail réel du référenceur peut être assez différent.

Par exemple, l’inscription dans les annuaires peut être utile pour un site qui se lance, mais est complètement inutile pour le Figaro :)

A l’inverse, un gros site de e-commerce développera des outils d’analyses webanalytics très poussés, qui seront complètement inutiles pour le plombier du coin.

Il n’y a pas d’uniformité du métier, d’ailleurs, l’association SEO Camp s’est donnée comme objectif d’éclaircir ces différents aspects du métier avec la commission Emploi. »

• Vous vous occupez également des générateurs de trafic payants ?

Un référenceur n’est a priori pas censé s’intéresser aux générateurs de trafic payants, mais il est vrai qu’il peut exister des synergies. Certains référenceurs deviennent ainsi des « Traffic manager ».

Plus fréquemment, les référenceurs gèrent parfois les campagnes de liens sponsorisés, notamment parce qu’elles permettent de compenser les défaillances en présence naturelle.

Il faut dire aussi, que Google Adwords en particulier prend en compte la pertinence de la page de destination pour hiérarchiser les annonces, à l’instar de l’algorithme de référencement naturel.

Comment évaluez-vous la performance de votre travail ?

« Les référenceurs utilisent plusieurs méthodes selon le type de site ou de prestation.

Le suivi de positions dans Google peut être intéressant pour certains types de sites, notamment ceux qui ont un objectif de présence sur un nombre de mot-clé faible. C’est par contre peu utilisé pour les sites à fort volume de pages, ou les webanalytics sont les « rois du ROI ».

En réalité, il est important d’avoir des indicateurs qui correspondent au besoin, à quoi sert une 1ère position à « ordinateur », ou un +2000% de visites, si derrière il n’y a pas de croissance des ventes ? Comme toujours, tout est dans la satisfaction client, et elle n’est pas homogène. »

Quelle doit être la part du trafic « naturel » dans le trafic global d’un site ?

« Il n’y a pas de règle, cela dépend du type de site et de marque.

Certaines sociétés (luxe en particulier) ont beaucoup de communication et ont une image de marque forte, mais ont peu de contenus. Dans ce cas la proportion du trafic moteur (hors mots-clés marque) peut très bien descendre en dessous de 20% sans qu’on ait obligatoirement à s’inquiéter.

A l’opposé certains sites (actu/forum en particulier) ne font pas vraiment de communication, mais ont beaucoup de contenus. Dans ce cas un 80% est tout à fait possible, voire plus dans le cas de sites un peu spammy 😉 « 

Quel conseil de référencement auriez-vous donné hier qui n’est plus valable aujourd’hui ?

« En fait, d’une certaine manière, s’il y a des évolutions indéniables des algorithmes, ce n’est pas pour remettre en cause la trinité du SEO (Structure > Contenu > Popularité), mais bien pour l’affiner, c’est à dire limiter l’utilisation des techniques abusives. Ainsi, d’une certaine manière, tous les bons conseils d’hier sont encore bon aujourd’hui.

Par contre, on peut trouver de nombreux conseils qui à l’époque étaient déjà limite, sans aller dans les techniques antédiluviennes : mots-clefs cachés, pages satellites… on a plus récemment : les réseaux de sites satellites sans contenu, les landing page à l’infini, le cloaking…

Ces techniques peuvent d’ailleurs encore très bien fonctionner, mais sont trop risquées la plupart du temps. »

Comment voyez-vous le futur du métier de référenceur ?

« La prospective est toujours un exercice difficile, mais à court terme, le référenceur devra élargir ses compétences pour mieux prendre en compte l’importance grandissante des réseaux sociaux.

Par ailleurs, le référenceur tend à intégrer les problématiques de ROI, il devient alors important, si ce n’est de maitriser, au moins de comprendre, ce qui améliore le ROI.

Ainsi, tout référenceur, qui respecte la SEO-Trinité travaille déjà aussi bien avec les développeurs, que les rédacteurs. Cette place « batarde » est aussi une place privilégiée, qui lorsque le SEO est stratégique pour l’entreprise, permet au référenceur de donner le tempo aux différentes spécialités du web.

Pour cela, il doit continuer à s’ouvrir pour intégrer des compétences généralistes pour comprendre et pouvoir discuter plus facilement avec les différents acteurs.

Au programme : webanalytics, ergonomie, design, merchandising, buzz marketing… »

Une conclusion ?

« Pour conclure, acceptons que le référenceur soit un métier non uniforme et mieux que cela va empirer. Aujourd’hui, le terme « référenceur » veut encore dire quelque chose, regroupant des compétences communes cités précédemment.

Mais, on peut imaginer qu’assez rapidement nous allons voir des différenciations et des sous-spécialités se créer. Ainsi, comme le terme « chirurgien » seul ne veut pas dire grand chose, il faudra un jour préciser après « référenceur ».

Déjà sur des offres d’emploi, on voit apparaître des précisions de type « référenceur éditoriaux », « référenceur technique » ou « référenceur manager ». Peut être bientôt nous aurons « référenceur webanalyste », « référenceur social »… ? ou encore spécialisé par secteur d’activité « référenceur e-commerce », « référenceur immobilier », « référenceur santé »… ?

Le référencement est bien vivant et même très remuant. »

Merci Alexandre et longue vie au référencement 😉

Si vous voulez en savoir plus sur…

Alexandre : Blog Référencement / @referencement / Blog E-Réputation
Association SEO Camp : Blog / @SEOCamp / Facebook

Rubriques : interview, Référencement, Technique.

Mots clefs : , , , .


8 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. LaurentB says

    Interview très sympa et réponses pleines de bons sens qui est une qualité indispensable à tout bon référenceur.

  2. alex de @referencement says

    Salut Laurent,
    Merci :)
    Au fait, finalement tu as séché Matt Cutts hier?

  3. audit site internet says

    Bonjour,

    Excellente conclusion d’Alexandre Villeneuve. Ton blog est très enrichissant Erik !

    amicalement

  4. Érik NICOLAS says

    Merci Lionel ^^

  5. referencement la rochelle says

    Bel interview. Je m’interesse au SEO camp par le biais de mon profil viadeo mais vous êtes bien trop loin de mon axe de travail en qualité de référenceur (Niort – poitiers – la rochelle – angouleme)
    Si un jour il y a une session dans le sud ouest clamez le haut et fort

Continuing the Discussion

  1. Les tweets qui mentionnent [Parole de référenceur] Alexandre Villeneuve pour un référencement certifié efficace – ECOMblog.Fr -- Topsy.com linked to this post on 27 mai 2010

    […] Ce billet était mentionné sur Twitter par Gautier Girard et CWM Consulting, Erik NICOLAS. Erik NICOLAS a dit: ECOMblog.fr [Parole de référenceur] Alexandre Villeneuve pour un référencement certifié efficace http://bit.ly/di0F3V […]

  2. [Parole de référenceur] Alexandre Villeneuve pour un référencement … | Information Mining R&D linked to this post on 27 mai 2010

    […] is the original post: [Parole de référenceur] Alexandre Villeneuve pour un référencement … Share this […]

  3. Twitted by Veillemarketing linked to this post on 27 août 2010

    […] This post was Twitted by Veillemarketing […]



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.

*



'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]