Skip to content


[Interview] L’usine a design, comment vendre des meubles design et personnalisés sur internet ?

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview d’Emilie , fondatrice avec Charles, Nicolas et Vincent du site « L’usine a design » un e-commerce de meubles personnalisables et design.

Nous parlons ensemble de l’idée, du montage du projet et du démarrage de l’activité e-commerce. Un exemple qui devrait intéresser un bon nombre des porteurs de projets de e-commerce qui fréquentent ce Blog :

Qu’est-ce que l’Usine à Design ?

« L’Usine à Design est un site de e-commerce qui propose des meubles design personnalisables à prix abordable.
Lancé depuis fin septembre 2009, l’objectif du site est de démocratiser le design et de le rendre accessible à tous.

Sur la plateforme marchande, les internautes ont la possibilité de customiser de façon très avancée (matière, pied, boutons, etc.) comme ici avec 16 millions de combinaisons un meuble ou un objet déco choisi sur le site et de visualiser, en temps réel, le meuble personnalisé en fonction de leurs envies et de leur budget.

La collection de L’Usine à Design se nourrit des créations de designers indépendants, éditées par notre site suite aux plébiscites des internautes. En effet, via la partie communautaire du site, les jeunes designers soumettent leur création aux votes des internautes afin que ces meubles de jeunes talents rejoignent ensuite le catalogue du site. »

Comment vous est venue l’idée de l’Usine à Design ?

« De notre expérience d’étudiants vivant sur un campus ! Nous étions fatigués de la monotonie suédoise, et pas assez fortunés pour nous offrir des meubles originaux ! Le constat était sans équivoque : des meubles design et originaux à prix abordable, ça n’existait pas ! Nous voulions que le client puisse personnaliser son meuble, le rendre unique, à son image. Rendre le design abordable !

Et un vivier de jeunes designers au talent fou sortis des écoles cherchait à se faire éditer … en vain ! On a donc eu l’idée de les associer à notre projet et de les rémunérer à la vente. »

Comment avez-vous étudié la faisabilité du projet ?

« Tout est parti d’une étude à HEC Entrepreneurs. On nous avait demandé de travailler sur des boutiques de meubles aux Etats-Unis, censés proposer des best-sellers du design à prix abordable.

Alors, on a eu l’idée de faire un Pure Player web (vente uniquement sur internet), ce qui rendait possible l’idée de la personnalisation et la communauté de designers. Dans le cadre de notre dernière année de formation, nous avons passé 2 fois 8 semaines à travailler sur la faisabilité du projet. »

Avez-vous bénéficié de conseils ?

« Tout à fait ! Notre chance a été d’être assistés et accompagné depuis le début par des pros du domaine (internet, finance, design…) qui nous ont conseillés et accompagnés, avant de nous laisser prendre notre envol, le réseau de professionnels et de profs à HEC Entrepreneurs déjà, puis le réseau des start-up de la place (merci à Meilleurs Agents et Come&Stay pour leurs conseils).

Depuis que nous collaborons avec le CM-CIC Capital Privé, notre partenaire financier, nous avons également la joie d’être conseillés par les cadors de l’e-commerce et du marketing (Olivier Mathiot, Président du Conseil de Surveillance de L’Usine à Design,co-fondateur et VP Marketing de PriceMinister, accro de meubles design !), du design et des tendances (Cyril Karaoglan, personnalité emblématique du monde de l’art contemporain, du design, de la joaillerie, 1er courtier en assurance d’art en France, un passionné du design, et notre Vice-Président) et de la finance et du management (Michel Roux, un ancien de la Silicon Valley, passé par les plus grands groupes, mais aussi des start-up’s ! un vrai coach) et Stéphane Pesqué représentant du CM-CIC Capital Privé. »

Le budget demandé par votre projet a-t-il été important ?

« C’est surtout l’énergie, la vision et le temps qui comptent ! Nous avons fait le pari d’apporter nos fonds perso lors de la création du site, et ça a suffit pendant 6 mois, mais l’investissement d’1,6 millions d’euros que nous avons reçu récemment est un énorme plus qui va nous permettre de développer plus rapidement et plus efficacement la comm’, l’équipe et nos structures en Chine. »

Qu’elles ont été les étapes de la mise en place de votre entreprise ?

« La première étape a été d’inventer ce projet, cette vision du design pour tous et de la rendre possible. C’est l’étape du business plan, des études de marché, des maquettes du site… Presque un an d’études, de brainstorming et de préparation.

Ensuite, on est passé à l’étape du lancement : le nouveau site, les premiers produits, les premières newsletters, premiers clients, premières communications, premier succès !

A ce moment-là, on s’est dit que le projet plaisait et il a fallu se donner les moyens d’inventer la suite (recherche de fonds, recrutement, …). »

Comment s’est passé le démarrage de votre activité ?

« L’été dernier, on s’installait rue des Volontaires, avec Nico, Vincent, Charles et Toni, un industriel “baroudeur du meuble”. En octobre, on lançait la plateforme. Fin 2009, nous avions validé industriellement et commercialement le process complet de la personnalisation des meubles (et ce n’était pas le plus simple !) Les clients, les designers et la presse se sont tout de suite pris au jeu et en janvier, nous avons fait le prime time de Capital ! »

Comment travaillez-vous votre communication ?

« Capital sur M6 en janvier, BFM en février et avril, environ un passage hebdo dans la presse écrite, parutions fréquentes dans les blogs partenaires…
Une équipe se démène pour que L’Usine à Design soit la plus présente possible sur les blogs spécialisés et sur les réseaux sociaux.

Et bien sûr, on active tous les leviers du marketing web possible et on shoote deux newsletters par semaine avec des promos exclusives et réservées à notre base d’abonnés e-mails ! »

Vous avez la chance d’avoir profité d’un reportage sur votre activité sur M6, comment cela s’est passé ?

La chance ! Je vous invite à aller y jeter un œil : L’Usine à Design invitée de Capital sur M6

C’était plutôt risqué cet interview dans Capital, un bon nombre d’entreprise ni ont pas survécu. Comment avez-vous négocié ce risque ?

« Zéro négo ! On y a vu une vraie opportunité de faire parler de nous et de notre projet, on a foncé !

Il est vrai qu’on a toujours un peu peur de la fameuse voix off, mais de notre côté, nous n’avions rien à nous reprocher, donc rien à craindre. ! Les clients interviewés ont vraiment été contents de leur canapé, et donc ils l’ont manifesté. C’est la chance de notre métier : on apporte du rêve à la maison (et de la couleur). »

Comment travaillez-vous aujourd’hui la qualité de votre offre ?

« On tente d’optimiser constamment le sourcing, le référencement, les inspections et le service apporté à la clientèle. Avant la vente, nous trions nos fournisseurs sur le volet : pas question de vendre des produits de mauvaise qualité. Nous nous fournissons en Asie et en Europe, selon les opportunités. A chaque fois la préoccupation est triple : originalité, qualité, compétitivité.

Nos meubles sont systématiquement contrôlés avant l’expédition (qualité, conformité).
Le fait de créer une communauté nous a permis d’être au plus près des consommateurs et donc de leurs envies. Le monde du design et de l’e-commerce évoluant très vite, nous nous efforçons aussi d’être au courant des nouvelles tendances et des nouvelles possibilités, via une veille et des partenariats forts avec la communauté. »

Aujourd’hui vous avez fait une levée de fond et avez amélioré votre site en faisant une plus grande place aux Designers et à la communauté, est-ce une évolution du concept de départ ou aviez-vous prévu cela au départ ?

« Pour le moment aucune évolution depuis le départ ! Mais les évolutions sont à venir …car nous sommes jeunes et donc adaptables. Les demandes des clients et des designers évoluent et nous réagissons en conséquence. Nous cherchons à renforcer en permanence l’édition de designer et la possibilité pour les internautes de voter pour leurs meubles préférés. Le but est que notre catalogue corresponde le mieux à leurs envies.

Nous éditons les meubles que les clients aiment et ils pourront toujours les personnaliser. Notre concept de départ est donc plutôt bien respecté ! »

Est-ce un pas vers le fameux « e-commerce communautaire » annoncé partout ?

« Je pense, oui. Nous faisons tout pour proposer un concept ludique, agréable et innovant, le reste, ce sera au public d’en décider. »

Comment voyez-vous l’évolution de votre activité dans les mois à venir ?

« Nous allons mettre à profit notre levé de fonds, judicieusement mais sûrement, en nous penchant sur 4 points majeurs :

  • faire connaître L’Usine à Design
  • renforcer nos équipes pour répondre de mieux en mieux aux attentes de nos clients (un site plus ergonomique, avec plus de fonctionnalités, plus de services aux clients, etc.)
  • développer notre structure logistique et achats pour répondre au marché de façon plus précise, plus efficace et plus qualitative
  • renforcer notre collaboration avec la communauté des designers qui est un de nos vrais différenciateurs. »

Comment voyez-vous l’évolution du e-commerce dans les années à venir ?

« Avec une expérience utilisateurs de plus en plus poussée : en 3D, tactile, avec des avatars, des magasins virtuels, la réalité augmentée … Et puis, le grand magasin virtuel : la possibilité pour le client de tout trouver, de tout personnaliser à l’extrême. »

Un mot de conclusion ?

« Merci aux lecteurs pour leur attention et bénéficiez vite des 10€ de bienvenue offerts à la création d’un compte. »

Merci Emilie et bonne chance pour la suite…

Rubriques : Actualité, Business, interview, Marketing, Projets E-commerce.

Mots clefs : , , , , , , , , .


6 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. Nico says

    Tiens, de jeunes entrepreneurs ! Ca fait toujours plaisir de lire ça.

    Bon courage pour la suite !

  2. Bertrand de L'Edito says

    Effectivement, le fameux e-commerce communautaire est une étape plus que prévisible pour le design et le mobilier, puisqu’elle existe déjà ! A L’Edito (ledito.com), notre concept est proche de celui de L’Usine @ Design (ce qui est rassurant par ailleurs : 2 start-ups avec une idée proche, ça commence à valider l’idée) : proposer des meubles sur mesure créés par des Designers contemporains. Les différences tiennent en ceci que nos meubles sont en bois, éco-designés, fabriqués en France (nous souhaitons respecter l’environnement autant que possible en évitant les dégagements de CO2 entre l’Asie et la France), et surtout de permettre aux internautes de participer financièrement à la Coédition d’un meuble. En plus de la remise sur le prix du meuble ainsi financé, chaque Coéditeur se voit ainsi reversé des royalties à hauteur de son investissement. L’argument majeur pour convaincre notre communauté est qu’un meuble acheté rembourse immédiatement la participation financière. Le prochain pas, nous l’avons donc effectué !
    Une question à L’Usine @ Design : qu’est-ce qui motive le choix des meubles /produits divers que vous proposez ?
    Bonne chance à L’Usine @ Design pour ce projet en tout cas, entreprise que nous croiserons probablement très bientôt et assez souvent, toujours avec plaisir. Et à la dispo de tous pour toute question complémentaire !

  3. Érik NICOLAS says

    Bonjour Bertand

    Plutôt que d’expliquer le concept brièvement en réponse aux propos d’un confrère que diriez vous de répondre a une interview ?

  4. audit référencement says

    Salut Erik

    Je suis prêt à réaliser une interview sur ton blog mais sur le thème de la conversion Web.

    amicalement

  5. Érik NICOLAS says

    Salut Lionel

    Ce sera un honneur de te recevoir ici.

    On en parle ensemble rapidement ^^

Continuing the Discussion

  1. http://www.social-bookmark.me linked to this post on 27 juin 2010

    [Interview] L’usine a design, comment vendre des meubles design et personnalisés sur internet ?…

    Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview d’Emilie , fondatrice avec Charles, Nicolas et Vincent du site « L’usine a design » un e-commerce de meubles personnalisables et design…



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.

*



'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]